Retour aux sources : les bases du Dropshipping.

Nous allons faire un petit retour arrière pour présenter aux nouveaux venus les bases même du Dropshipping.
Sous ce terme anglophone barbare se cache en fait un simple système de vente, accessible à tous. Devenir e-commerçant aujourd’hui n’aura jamais été aussi simple !

Pour faire simple, vous servez uniquement d’intermédiaire entre votre (ou vos) fournisseur(s) et vos clients, et ceci sans avoir de stock et sans s’occuper de la logistique. Vous vendez des produits et votre fournisseur les expédie directement à vos clients.

Le déroulement type d’une vente en dropshipping est le suivant : Vous sélectionnez un produit parmi le catalogue de votre fournisseur, vous définissez votre marge et vous le mettez en vente sur votre site Internet e-commerce. Un client vous achète ce produit, vous l’encaissez puis allez sur le site de votre fournisseur pour acheter à votre tour le produit en question. Vous indiquez à votre fournisseur l’adresse de livraison de votre client. Celui-ci recevra son colis, sans aucune marque distinctive de votre fournisseur, laissant penser que le colis provient de votre boutique…

Avantages :

  • Pas de stock : aucune avance de trésorerie pour vos produits, pas de réel besoin de local ni de gestion des stocks.
  • Pas de livraison : votre fournisseur gère les livraisons, vous pouvez vous concentrer sur la vente.

Inconvénients :

  • Faibles marges bénéficiaires en général.
  • Votre responsabilité est engagée sur le sérieux de votre fournisseur.

En effet, ce système ne comporte pas que des avantages, à commencer par le tarif : vos fournisseurs gérant la logistique et l’expédition, n’espérez pas obtenir les mêmes tarifs que la vente en gros ! Vous pouvez raisonnablement tabler entre 10 et 20% de marge sur vos ventes. N’espérez pas plus à moins d’avoir un débit conséquent pour renégocier les tarifs avec vos fournisseurs. Ou bien à tenter l’aventure avec des fournisseurs étrangers (chinois ou américains par ex), ce qui représente quelques risques et nous amène au 2ème inconvénient.
Votre responsabilité est engagée vis à vis de votre client, vous lui avez vendu un produit, vous êtes donc légalement responsable de l’acheminement de son produit, qui doit être conforme à sa commande. Hors, vous ne maitrisez pas cette partie de la chaine ! Vous devez donc avoir une confiance aveugle dans votre fournisseur !

Voilà le premier dilemme auquel vous allez être confronté : Allez vous jouer la sécurité en travaillant avec des fournisseurs français, en faisant une croix sur les grosses marges et les produits exotiques ? Ou bien allez vous tenter l’aventure avec des fournisseurs étrangers, au prix plus attractifs et aux produits novateurs, mais hors d’atteinte de la justice française en cas de problème ?

Principe du dropshipping

Voilà pour cette première approche, volontairement simpliste afin de planter le décor. Nous verrons dans les prochains articles que la réalité est plus complexe en mettant en avant d’autres problématiques lié à ce style d’e-commerce.

Articles recommandés :

12 Responses

  1. brunno dit :

    donc en gros le dropshipement si c’est pour gagner 10% de marge , ca ne vaut pas le coup ?

  2. MaTheRyS dit :

    C’est une question de point de vue… 10 ou 20%, ça n’est pas énorme mais vous ne gérez pas de stock ni aucune logistique, la charge de travail est plutôt faible. Et aucun investissement lourd hormis la promotion du site.
    Pour de plus grosses marges, il faut voir du côté des fournisseurs étrangers.

  3. Vincent dit :

    Comment se gère les retours vis-à-vis du fournisseur ? En effet le consommateur final a le droit de se rétracter sans motifs pendant une durée de 7 jours. Or je ne pense pas que le fournisseur accepte qu’on lui retourne également les produits sans motifs. Donc qu’est-ce que l’on fait des produits qui nous sont retournés ?

  4. Kmenslow dit :

    Oui, c’est une bonne question de Vincent. La réponse m’intéresse assez. La marge de 10% n’est pas négligeable si la valeur du panier est assez forte. Je suis en train de négocier avec un magasin d’informatique pour mettre en place cette pratique. Le magasin n’a pas de site internet pour vendre et moi j’en ai un.

  5. MaTheRyS dit :

    Bonjour,
    C’est bien entendu un cas de figure classique qui doit être prévu dans votre contrat vous liant à votre fournisseur. D’où la nécessité de bien éplucher ces contrats avant de vous lancer car il n’existe pas de réponse « type », il faut veiller à ce que les conditions soient clairement indiquées. Les conditions de retour doivent aussi être clairement indiquées dans le contrat afin d’éviter de subir des frais d’expédition inutiles.
    C’est une question très pertinente car vous verrez lors de la recherche d’un bon fournisseur que ce point peut être problématique, certains n’acceptant les retours qu’en cas de produit défectueux ou non conformes…

  6. MaTheRyS dit :

    Par exemple, pour 2 fournisseurs différents listés dans l’annuaire ici même :
    – Digiscount-pro : ne prend pas en charge les retours si le client utilise son droit de rétractation, ca sera pour votre pomme…
    – Francedropshipping : accepte les retours liés à ce droit de rétractation.
    C’est donc au cas par cas…

  7. gadget-fun dit :

    Bonjour,
    J’avoue que pour mon activité j’ai certains fournisseurs avec qui je fonctionne en dropshipping. C’est non seulement un gain de temps (je ne m’occupe pas de l’emballage ni de l’expédition), une trésorerie limitée (moins de stock) et du coup, une marge plus intéressante.
    Concernant les retours, tout est très clair : c’est moi qui décide entre le retour à mon siège, ou le retour direct chez mes fournisseurs.
    Bref, je n’y trouve rien de négatif.
    Je suis dispo sur gadget-fun.fr pour plus de renseignements.
    A bientôt !

  8. Merci pour ce site remarquable

    Paypal est sur le point de vérifier mon compte paypal
    je fais du dropshipping depuis 1 an.

    paypal me demande des factures comme quoi j’ai bien envoyer les produits à mes clients et me demande des factures comme quoi j’ai bien un fournisseur.

    que répondre à paypal ?

    Merci pour vos réponses à mon adresse mail :

    amazighshopping@hotmail.fr

    • MaTheRyS dit :

      Bonjour,
      Il est habituel que Paypal effectue des vérifications sur certains comptes présentant selon lui des comportements suspects (ça tient à pas grand chose la notion de suspect chez Paypal), dans le cadre de mesures anti-fraude. Fournissez leur ce qu’ils demandent et ils vous laisseront tranquille.
      Pratiquez vous le dropshipping en tant que particulier ou professionnel ? Votre compte Paypal est-il un compte pro ?

  9. laclacla dit :

    je viens de contacter un premier fournisseur : il me fait 15% sur ses produits en dropS. Je fais mon calcul :
    je suis autoentrepreneur. charges sociales 12% + impots 1% sur mon chiffre d affaire ( donc avec les frais de port facturés au client ) . donc je gagne….2% au maximum. mon calcul est il logique ? est ce que d autres fournisseurs proposent plus ? merci et bravo pour ce site

    • MaTheRyS dit :

      Bonjour,
      C’est 15% par rapport à quoi ? Son propre tarif de vente aux particuliers ?
      Votre calcul initial 12% charges sociales + 1% prélèvement fiscal libératoire ne tient pas compte des modifications qui sont sur le point d’être effectuées pour le régime des auto-entrepreneurs dans le cadre du projet de loi de finances 2013.
      Pour l’instant, qu’au stade de projet, mais on n’y coupera pas, et on parle déjà d’une augmentation des charges sociales à 14%, il faut donc prévoir une marge supplémentaire pour vos négociations pour 2013.
      Vous ne tenez pas compte non plus de vos frais de fonctionnement, même s’ils sont minimes (nom de domaine, hébergement, différents outils, frais bureautiques…).
      Comment sont gérés les retours produits chez votre fournisseur ? S’il y en a, cela va-t-il engendrer des frais cachés pour vous ? (tablez vos calculs sur à peu près 10% de retour pour être tranquille)

      Êtes-vous obligé de vous aligner exactement sur les prix de vente publiques de votre fournisseur ? Si celui-ci est mal référencé et ne fait pas non plus de référencement payant, il ne faut pas forcément le voir comme votre premier concurrent. Jetez un œil sur les prix de vente de la concurrence active pour commencer.

      Il est clair que la bataille des prix est le nerf de la guerre mais il reste possible d’arriver à vendre plus cher que ses concurrents si on apporte une certaine plus-value.

  1. 20 septembre 2016

    […] Avant de vous présenter une nouvelle solution pour la vente en drop shipping, et pour nos nouveaux lecteurs, un petit rappel : le drop shipping est une pratique économique en e-commerce qui consiste à vendre sur son site un article que vous n’avez pas physiquement en stock et à le faire livrer au client final directement par le fournisseur. Pour plus de détails, visitez notre article présentant les bases de ce système. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *