Erreur N°1 en dropshipping : la copie des fiches produits

S’il y a une erreur à pointer du doigt parmi ceux qui vendent en dropshipping, c’est bien celle-ci : la copie mot à mot des fiches produits des fournisseurs, ou bien l’importation directe ! C’est un phénomène aussi répandu que catastrophique. Se fourvoyer ainsi peut être fatal pour votre référencement et ruiner ainsi tous vos efforts à cause du contenu dupliqué.

Le dropshipping, c’est fabuleux, il faut très peu de travail pour mettre en place sa boutique. Les fournisseurs nous proposent des catalogues prêts à importer dans nos boutiques en ligne et il ne nous reste plus qu’à vendre… STOP !!! C’est faux ! Ne partez pas avec cette idée biaisée sinon vous irez droit dans le mur !

Ok, importer directement un catalogue entier est salvateur en terme de temps de travail mais il faut sélectionner avec soin quels éléments peuvent être importés tels quel et les autres qui doivent obligatoirement être retravaillés.

Parmi ceux qui doivent être remaniés de fond en comble, on trouve la description des produits . La mettre en ligne telle quelle est la plus grosse erreur que vous puissiez faire. Imaginez que votre fournisseur a déjà une version de cette description sur son site internet, et que la majorité de ses clients qui comme vous vont tenter de vendre ce produit en dropshipping, vont aussi placer cette description à l’identique sur leur boutique en ligne. Que va-t-il se passer ?
Cela va produire du contenu dupliqué, et en abondance car d’autres vendeurs auront fait la même erreur. Des centaines de pages dupliquées !

Et Google déteste le contenu dupliqué (duplicate content), c’est une de ses proies favorites. Google le traque et le pénalise (pas toujours mais bon…). Généralement, la pénalité pour contenu dupliqué se traduit par un déclassement des pages concernées dans les résultats de recherche. Mais que se passe-t-il si votre boutique contient une majorité de descriptions produits en contenu dupliqué ? Une pénalité appliquée au site entier n’est pas à exclure. Et celui-ci effectuera une plongée vertigineuse dans les résultats de Google, pour même y disparaitre en cas de forte sanction…

Mais il faut donc refaire les descriptions de toutes les fiches produits ?
Réponse : OUI.
Haaaa mais c’est cruel ça !
Et oui, on en revient au point où il va falloir vous mettre sérieusement au travail, où une partie de vos illusions sur le dropshipping s’évaporent…

Vous allez donc devoir partir en recherche d’informations sur vos produits, pour rédiger des fiches complètes et uniques. Prenez plusieurs sources : la fiche de votre fournisseur, des infos en direct du fabricant, inspirez-vous aussi de vos concurrents, mêmes des avis client. Entre-coupez les, remaniez les à votre sauce, en fonction de votre clientèle et obtenez vos fiches produits uniques.

Comment faire si j’ai des produits en double ?
Prenons l’exemple d’une bouteille de lait hydratant disponible en 3 quantités différentes : 250ml, 500ml et 750ml.

  1. Faire 3 fiches classiques avec un contenu identique. Cela entrainera une duplication de contenu sur votre propre site. Google ne va pas aimer.
  1. Faire 3 fiches avec des textes radicalement différents. C’est une solution mais c’est long à mettre en place et cela peut perturber vos clients.
  1. Faire une seule fiche avec une option pour choisir la quantité. Google va apprécier et vos clients ne seront pas perdus.
  1. Faire 3 fiches identiques et utiliser les url canoniques vers une seule fiche “maitresse”. C’est une bonne solution mise à part que les scripts de boutiques en ligne s’y prêtent plutôt mal pour l’instant.

J’ai des produits presque identiques, comment faire des fiches sans contenu dupliqué ?
Réponse : creusez-vous la tête, vous connaissez la règle : contenu dupliqué = pénalité. Si vous n’avez pas envie de faire cet effort de rédaction, dites vous bien que vous n’avez pas le choix ! Dans le pire des cas réduisez le nombre de produits similaires : il vaut mieux un produit bien référencé plutôt que 10 produits sanctionnés.

Le contenu dupliqué, c’est quoi exactement ?
C’est du contenu que l’on retrouve à l’identique ou avec un fort taux de similarité sur d’autres pages web. Que ces pages soient internes (sur votre propre site) ou externes (sur d’autres sites web), cela reste problématique aux yeux de Google.
Ne pensez pas qu’il suffit d’inverser quelques mots ou de changer quelques adjectifs pour avoir des textes uniques, le problème est bien plus complexe et vous n’arrivez pas à tromper Google si facilement. Celui-ci, avec ses moyens démesurés, a mis en place des mécanismes de détection particulièrement avancés.
Le mieux est encore d’utiliser des outils conçus pour vous donner une mesure de similarité tel que celui proposé par OutilsRéférencement ou bien Dupecop .

Vous avez pris conscience de la nécessité de retravailler vos fiches produits, de ne pas importer directement celles de vos fournisseurs ? Parfait, la prochaine fois, on abordera d’autres sujets liés comme la protection de vos fiches (certains concurrents n’hésitent pas à faire des copier/coller de votre travail), ou les problèmes d’url qui créent involontairement du contenu dupliqué sur votre propre site Wink

Articles recommandés :

17 Responses

  1. Un article très intéressant qui a le mérite d’évaporer les idées fausses sur le drop shipping et sur les métiers e-commerçant en général, la fiche produit est un pouième de l’activité, mais cela montre à quel point chaque point est crucial.

  2. salut,

    Merci pour ton article, c’est vrai que il y a de nombreuse erreur a ne pas faire, mais celle que tu soulève et la plus récurrente.

    Enfin merci, car je dois expliquer justement ce problème a un néophyte et ton article pourra sans doute l’aidé dans sa compréhension! 🙂

    Marie.

  3. Benoit dit :

    Eh oui, le duplicate content n’est pas la chose à faire pour intégrer des produits, google n’aime pas ca ! En tous cas très bon article, très synthétique et donc très utile pour expliquer aux néophytes, je suis d’accord. A+

  4. Yannick dit :

    Merci pour cet article, qui m’a intéressé pour plusieurs raisons, étant journaliste rédacteur web et curieux de la démarche dropshipping pour faire peut-être à l’avenir du commerce en ligne. Effectivement, la créativité reste la meilleure des armes en webmarketing! Pondre des textes uniques et percutants n’est pas une mince affaire et demande un talent certain et de l’entraînement. J’aime l’astuce de s’inspirer en partie des avis clients et de viser juste en mixant ceux-ci, s’assurant ainsi de répondre aux attentes.

  5. MaTheRyS dit :

    Effectivement, trouver les mots justes pour toucher et accrocher la clientèle est particulièrement difficile et le recours aux services d’un rédacteur web peut être un bon investissement.

    Merci pour vos commentaires, vous me rassurez car mes doigts ont souvent du mal à retranscrire simplement ce qui sort de ma tête 😀

    • Simon dit :

      Bonjour,
      Il est vrai qu`il faut changer les descriptions des fiches produits mais cela se fait par un programme qui gere le contenu de vos produits. Soit ca prend quelques minutes par categories. Ce qu`il faut absolument eviter c`est le clone de site…ca ne pardonne pas.

      A bientot

      Simon
      dropshipping Pologne

      • Simon dit :

        Encore une chose.
        Il faut egalement gommer un doux reve de pouvoir se positionner directement sur google sans SEO long et couteux. Google adwords ameliore le positionnement mais c`est payant…..:-(
        Le SEO meme avec panda est cher…..a voir si les market places type ebay, priceminister, amazon, rue du commerce etc… + les comparateurs de prix ne sont pas plus interessant qu`un positionnement long et peu efficace.

        Le veritable challenge est de trouver un fournisseur de qualite avec des prix concurrentiels.
        Baisser ses prix d`achats de 5% equivaut a une augmentation de ventes de 15%. Grace a l`augementation de la marge.

        a bientot

        Simon
        Dropshipping Pologne

        • pierre dit :

          comme vous le dites dans l’article, il n’y a pas de solutions miracles.
          faire du copier coller de fiches produits se voit aussi dans des commerces traditionnels (le client copie les fiches fournies par le fournisseur) .
          Avoir un contenu unique, ….est devenu incontournable aujourd’hui pour se démarquer et être mieux placé en SEO

      • MaTheRyS dit :

        Pour les modifier, il faut bien une personne pour les rédiger, donc on est très loin de quelques minutes par catégorie.
        Entièrement d’accord pour le SEO mais il reste cependant des niches accessibles par les débutants, de plus le SEO n’est pas l’unique moyen, on peut s’appuyer sur une communauté existante.
        D’ailleurs en parlant de seo, ça serait bien de lever le pied sur le spamco…

  6. phatsarr dit :

    Je pense que le Copie-coller, Goggle ne le détecte pas du coup, mais il lui faut un peu de temps pour vous pénaliser. Donc nous devons tous mettre l’accent sur un contenu original pour un bon positionnement.

  7. pedro dit :

    Je pense qu’un site méritant doit avoir une rédacteur spécialisé. Je veux dire que même le e-commerce, les fiches produits doivent être rédigées avec respect, sans copie coller, sans spinning…

  8. Guillaume dit :

    Le problème c’est que oui c’est mauvais mais la plupart qui propose des flux RSS c’est des grands groupes qui d’ailleurs eux ne risquent rien alors que le contenu est dupliqué. Franchement lorsqu’on voit que lafnac se positionne sur plein de requête avec 2/3 lignes, y a de quoi peter un cable ^^

  9. Alain dit :

    Article trés intéressant. Il est vrai que de réaliser une fiche identique pour chaque produit est un plus. Mais ce qui manque le plus c’est le temps.

  10. Tom dit :

    Le duplicate content est forcément à proscrire ! Merci pour cet excellent article qui va nous laisser réfléchir à d’autres solutions !

  11. Pas évident ces problèmes de duplicate content pour certains produits … Quand on ne peut pas tester tous les produits un par un et que les seules données du constructeur sont les caractéristiques techniques, il faut savoir être créatif ou s’entourer de gens qui ont de l’imagination !

  12. C’est le B-A BA du référencement, malheureusement beaucoup de gens se lance dans le e-commerce (en dropshipping ou avec des stocks) en se tirant une balle dans le pied avant même d’avoir commencé.

    Ils pensent gagner du temps, mais en réalité ne font qu’en perdre car il va falloir commencer par trier et sélectionner l’ensemble des produits qui devront rester présent sur le shop, revoir toutes les descriptions pour les rendre unique, renommer les photos (ça aussi c’est une chose à prendre en compte) bref, on pense avoir des heures de travail mais finalement on a perdu du temps avec un catalogue qui ne répond pas forcément à totalité des produits que l’on souhaite vendre et en plus on part du mauvais au niveau du duplicate content que je qualifie pour ma part de poison du net.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *