Dénicher des fournisseurs inhabituels

Quel est le moyen le plus facile de réussir avec le dropshipping d’après vous ? Avoir la plus belle boutique, la plus originale, la moins chère, la mieux référencée ? Ce sont effectivement des moyens mais pas les plus simples. Le secret, c’est d’avoir des produits que personne ou peu d’autres commerçants vendent. Parce que s’il y a bien un problème dans ce domaine, c’est que les listes de dropshippers qui sont publiques, vous n’êtes pas les seuls à les avoir trouvée, vous avez donc de nombreux concurrents qui achètent au même tarif que vous…
La solution ? Effectuer une veille quotidienne pour dénicher les fournisseurs peu connus…

Si vous dénicher un bon plan, une super astuce qui va vous permettre de gagner de l’argent, quel va être votre premier réflexe ? Le partager avec tout le monde ? Non, bien au contraire, vous allez jalousement garder votre petit secret et tenter de l’exploiter tant qu’il vous rapporte. Et bien les listes de dropshippers, c’est la même chose : les listes publiques sont un bon départ mais tout le monde y a accès. Ceux qui arrivent à dénicher des fournisseurs intéressants et peu connus se gardent bien de les divulguer à tous, de peur de voir arriver une avalanche de concurrents, et c’est bien compréhensible ! 4UQ6YBZB38DJ

Nous allons nous servir des ressources que nous offre Internet pour effectuer notre veille, mais vu le temps considérable que cela prend, on va se faciliter la tache.

Vos outils : un navigateur, un lecteur de flux RSS, Google alertes et éventuellement Yahoo Pipes.
Créez donc un compte Google et un autre Yahoo si vous n’en possédez pas.

  • Trouver des fournisseurs via Twitter

Ils sont fortement convoités par les professionnels, et seront notre première source d’inspiration. Et le plus actif pour le dropshipping, c’est sans conteste Twitter.
Il suffit de lancer une recherche sur les termes dropshipping, dropshipper ou dropshipment pour s’en rendre compte.
Pour gagner du temps, nous choisissons de recevoir les recherches par RSS, en prenant soin de trier les résultats et de ne garder que ceux qui contiennent un lien.

Si la méthode permettant de créer ce filtre ne vous intéresse pas, vous pouvez sauter le paragraphe suivant et utiliser directement celui que j’ai créé pour vous :
http://feeds.feedburner.com/Url_Dropshipping_Twitter

Il existe un moyen très simple de recevoir les résultats de recherche de Twitter par RSS, cette url : http://search.twitter.com/search.atom?q=
Et d’y rajouter les termes recherchés, ce qui donne dans notre cas :

http://search.twitter.com/search.atom?q=dropshipping OR dropshipper OR dropshipment

Yahoo Pipes va nous servir à épurer les résultats. Si vous ne connaissez pas encore cet outil, dites-vous que c’est un peu la baguette magique du flux RSS. Grâce à lui, on peut mixer, diviser, filtrer, transformer des flux RSS et même en créer à partir de sites qui n’en possède pas. Pour en revenir à notre cas, nous allons prendre le flux RSS de la recherche Twitter, retirer tous les Tweets qui ne possèdent pas de liens et supprimer les doublons.

Rendez-vous sur Yahoo Pipes, cliquez sur Create a Pipe.

Yahoo Pipes

Dans la colonne de gauche, sous Sources, cliquez sur le + à droite de Fetch a feed et rentrez l’url du flux dans la boite qui apparait http://search.twitter.com/search.atom?q=dropshipping%20OR%20dropshipper%20OR%20dropshipment (les %20 représentent des espaces).

Yahoo Pipes

Vous avez compris le système, donc je vous laisse reproduire le schéma ci-dessous. En sachant que les éléments Filter, Unique et Truncate sont dans la section Operators. Le bloc Filter servira à garder uniquement les résultats avec des liens, Unique à vérifier qu’il n’y a pas de doublons, et Truncate à limiter le nombre de résultats.
Reliez ensuite les blocs dans l’ordre du schéma, cliquez sur Save en haut à droite, puis Run Pipe en haut au centre.

Yahoo Pipes

Vous devriez maintenant avoir un aperçu du flux final.
Ainsi que les liens pour l’ajouter à votre lecteur RSS (Google pour Google Reader, Get as RSS pour l’ajouter dans un client externe).

Yahoo Pipes

Nous voici en possession d’un premier flux RSS nous offrant la possibilité de trouver de nouveaux fournisseurs.
Je vous conseille aussi de faire passer votre flux RSS final via FeedBurner , certains client RSS gérant mal les flux direct de Yahoo Pipes, et Feedburner pouvant aussi traduire automatiquement vos flux en Français.

Je vous rappelle que pour ceux qui n’auraient pas envie de se taper toute la procédure, le résultat de ce que nous venons de faire est disponible via ce flux RSS :
http://feeds.feedburner.com/Url_Dropshipping_Twitter

  • Les autres réseaux sociaux et les moteurs de recherche spécifiques

Même s’ils sont moins intéressant que Twitter dans notre cas, ils peuvent réserver quelques surprises. Sans effectuer une veille aussi assidue que sur Twitter, il peut être intéressant d’y jeter un oeil de temps en temps.

Voici une liste non exhaustive :
Facebook : http://www.facebook.com
Google+ : https://plus.google.com
LinkedIn : http://www.linkedin.com
Technorati : http://technorati.com
Delicious : http://delicious.com
LinkedIn : http://www.linkedin.com
Viadeo : http://www.viadeo.com
Digg : http://digg.com
wikio : http://www.wikio.fr
Diigo : http://www.diigo.com

Pour certains, on peut aussi trouver des flux RSS à intégrer dans notre chaine, afin de gagner du temps, voire même de les mixer via Yahoo Pipes. Pour les découvrir, je vous propose de lire cet article sur le blog de la société BlueBoat : http://www.blueboat.fr/flux-rss-reseaux-sociaux .

  • Les blogs et Google Alertes

Les blogs sont aussi une bonne source de découverte, de plus Google propose un outil permettant de rechercher uniquement sur ceux-ci : Google Recherche de blogs . Mais pourquoi rechercher manuellement lorsque l’on peut automatiser la tache et recevoir le résultat dans un flux RSS ?
C’est ce que propose Google Alertes, et c’est vraiment très simple à mettre en place :

Rendez-vous sur Google Alertes, lancez la création d’une alerte, remplissez le formulaire suivant vos besoins.

Google Alertes

Sur la page suivante, inscrivez le flux dans Google Reader ou bien récupérez celui-ci pour l’intégrer dans votre lecteur de flux personnel (en cliquant sur l’icône du flux).

Google Alertes

Le résultat n’est pas immédiat mais aussitôt qu’un blog publiera un article avec les mots-clés recherchés et que celui-ci sera indexé par Google, vous recevrez un lien vers celui-ci dans votre flux RSS.

  • Le couteau suisse : Mention

Mention est un logiciel très sympathique disponible soit directement sous une interface web, soit sous forme d’exécutable pour Windows, Mac et Linux. Il permet d’effectuer une veille sur des termes précis, et ce de manière automatique. Vous pouvez aussi interagir avec certains médias sociaux, bien que ce ne soit pas le point qui nous intéresse dans le cadre de cet article.

Il permet de rechercher dans différent médias : web, actualités, blogs, forums, facebook, twitter, images, vidéos. L’interface est agréable et pratique, les résultats ont l’air plutôt probants et on a tout sous les yeux en un coup d’œil.

Tout cela a un prix et il faudra passer par un système d’abonnement au delà d’une certaine limite des résultats. La formule gratuite ne suffira pas, même pour une utilisation légère.

On regrettera tout de même certains points : un manque total d’information, en particulier sur certaines sources de recherche.
Et le côté pro web-marketing à 200% du site : une seule page, vidéo qui pète mais qui ne montre pas grand chose, tarifs bien planqués, côté faussement gratuit mis en avant, système d’abonnement… Il faut l’avouer, c’est parfaitement réalisé mais personnellement je n’aime pas trop être victime de ce système.
Bon, cela n’enlève rien à la qualité du logiciel, et à la base on se doutait bien que le service serait payant…

Des trouvailles ?

Effectuer une veille sur le secteur du dropshipping ne vous garantira pas 10 nouveaux fournisseurs exclusifs par jour mais vous aurez peut être la chance d’en trouver quelques uns d’intéressants à exploiter, que votre concurrence, moins assidue que vous n’aura pas.

Ce sont juste des pistes qui vous ont été présentées ici. Pour effectuer votre veille, vous devez avant tout avoir de l’imagination, vous devrez peut être aussi vous investir dans l’apprentissage de certains outils comme Yahoo Pipes, les possibilités sont immenses et c’est un temps que vous récupèrerez par la suite en automatisant les taches répétitives.

Lors de vos recherches, vous aurez certainement remarqué que les dropshippers français sont quasiment absents alors que les allemands, chinois, américains et autres sont omniprésents sur tous ces médias. Cela reflète assez bien le panorama français malheureusement… Peu de dropshippers, et les rares qui existent n’assurent pas du tout leur présence sur le net.

Les flux RSS ?

Pour ceux qui ne connaissaient pas les flux RSS, j’espère vous avoir convaincu qu’ils sont vraiment pratiques. Voici quelques logiciels parmi les plus connus :

Google Reader : un des plus connu, accessible par un simple navigateur
Brief : des extensions pour le navigateur Firefox
RSSOwl : Windows, Mac, Linux
Feedreader : Windows, Linux, mais aussi en application web
Vienna : Mac
Pulse : iPhone et Android

Articles recommandés :

4 Responses

  1. Bonjour,
    Je ne connaissais pas du tout le terme “dropshipping”.
    Votre article donnerait presque envie de se lancer dans cette activité !

  2. MaTheRyS dit :

    Bonjour et bienvenu dans le petit univers du dropshipping.
    Soyez sympa, mettez des pseudos. KeywordLuv est installé pour avoir des liens avec des ancres optimisées 😉

  3. jeanne dit :

    Article riche et particulièrement intéressant !! On apprend beaucoup de choses !

  4. Bonjour,

    Il semblerai que maintenant le flux rss de Twitter ne semble plus exploitable par cette méthode… As-tu prévu de faire d’autres articles par la suite ? Merci en tout cas pour toutes tes informations j’ai pu trouvé grâce à toi 2 ou 3 fournisseurs pour mon agence de création de site web en dropshipping

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *