Dropshipping : 100k $ par mois en un an pour Neil Patel

LNEIL PATEL/PORTRAIT ON WHITE BACKGROUND 040315e challenge dropshipping que s’est donné Neil Patel.

Neil Patel est un blogueur américain, spécialisé en webmarketing. En juin 2015, il a voulu prouver à ses lecteurs qu’il était possible de créer un blog sur un sujet de niche, de commercialiser un produit (et un seul) en dropshipping à partir du blog et de réaliser 100 000 dollars de chiffre d’affaires par mois en moins d’un an, ce qu’il a appelé le “100K challenge“. Un an après, il a réussi son pari et nous vous en présentons tous les détails.

 

En France, l’initiative a été peu relayée. Pourtant, nous avons besoin de connaître ce genre de réussites, pour nous convaincre qu’il est possible de générer un vrai revenu sur des niches, grâce au dropshipping, mais aussi pour bien mesurer l’effort que cela représente et pour apprendre des meilleurs pratiques et astuces. Trop de lecteurs sont aveuglés par les titres racoleurs de certains blogs qui laissent penser qu’il est possible de créer un business web rentable et à la croissance exponentielle en quelques jours. La vérité est que si internet est un formidable outil pour créer un commerce rentable et durable, la somme de travail est énorme. Mais beaucoup d’outils facilitent le travail et permettent d’apprendre vite les compétences nécessaires. Pour ceux qui sont prêt à y consacrer du temps, il est possible de répliquer ce que Neil Patel a réussi.

Neil a choisi comme produit un complément alimentaire créé à partir d’acide graisseux provenant de poissons. Un produit de niche, mais possédant des concurrents. Nous y reviendrons.

nutrition secrets neil patel dropshipping

Qui est Neil ?

Neil est un expert du webmarketing et de l’acquisition de trafic, mais il était totalement incompétent sur la niche qu’il a choisi : la diététique et la nutrition. Et il a choisi cette niche exprès, pour montrer que tout le monde pouvait se lancer sur un secteur et créer un e-commerce rentable.

Neil est le fondateur de plusieurs services web utilisés par des millions d’internautes : KissMetrics, Hellobar, Crazy Egg. Il est également consultant en web marketing pour des grosses sociétés (il cite amazon, HP, Viacom …). Il maitrise parfaitement les méthodes nécessaires pour faire émerger un site et vendre des produits sur les places de marché, en dropshipping. L’intérêt est que sa démarche est totalement transparente, dans les bons comme les mauvais chiffres.

Quels résultats après 12 mois ?

Après 12 mois de travail, Neil a réussi son pari : en partant de 0 il y a un an, il a vendu en mars 2016 pour $121,492.65 de son produit, en ayant 218 000 visiteurs sur son blog nutritionsecrets.com.

Pour rappel dans tout l’article, les revenus sont exprimés en dollar. 1 dollar vaut 0,90 € environ.

march update neil patel challenge dropshipping

Neil partage avec nous ses captures de google analytics pour être précis et crédible.

 

Et voici les dépenses (charges) lui permettant d’atteindre cet objectif (pour mars)

  • Achats des complements alimentaires – $68,492.52 (frais amazon et frais d’envoi compris)
  • Outil d’envoi d’emails (Aweber) – $149
  • Développeur – $375 (apporte des corrections aux bugs du site)
  • Hébergement – $249
  • Comptable – $290

Neil travaille avec un de ses amis, Mike, qui passe chaque semaine plusieurs heures à rédiger des articles de blog. Il reçoit une partie des profits du site.

Dépenses totales : $69,555.52

Ce qui donne un revenu de $51,937.13 pour le mois de mars. (Soit plus de 56 000 €).

Neil a donc créé en 12 mois un e-commerce commercialisant un seul et unique produit en dropshipping, réalisant plus de 200 000 visiteurs par mois, et générant plus de $ 50 000 de revenu net.

Le dropshipping est un élément essentiel de sa démarche, car Neil ne s’occupe d’aucun aspect logistique lié aux colis envoyés. Sans cela, il aurait une charge de travail bien plus importante et n’aurait pas pu générer un tel chiffre d’affaires en un an.

Le détail des revenus depuis un an :

Mars 16 : 120 000 $ pour 218 000 visiteurs

Février 16 : 54 000 $ (produit en rupture de stock, nombreuses ventes annulées) pour 200 000 visiteurs

Janvier 16 : 76 000 $ pour 169 000 visiteurs

Décembre 15 : 22 000 $ pour 69 000 visiteurs

Novembre 15 : 18 000 $ pour 58 000 visiteurs

Octobre 15 : 0 $ 42 000 visiteurs

Septembre 15 : 0 $ pour 66 000 visiteurs

traffic départ neil patel challenge dropshipping

Statistiques de septembre 2015 (pic de trafic au lancement du site)

 

Quelle a été la méthode de Neil pour réussir en dropshipping ?

Le choix du marché :

Neil a choisi le marché de la nutrition et de la diététique pour trois raisons :

  • Le marché adressable est très large
  • L’environnement n’est pas si compétitif qu’il en a l’air, même s’il y a beaucoup d’acteurs
  • La majorité des acteurs présents sont des nutritionnistes ou des diététiciens, mais pas des marketeurs et encore moins des web-marketeurs. Il doit donc être possible de se différencier.

nutrition dropshipping

Neil montre avec ce graphique extrait de google trends, que le sujet de la Nutrition (bleu) est beaucoup pus recherché sur Google que le webmarketing (rouge). Cela est une première preuve selon lui de la taille du marché.

 

Le choix du produit :

Neil a d’abord ouvert son blog et rédigé du contenu sans savoir quel produit il allait commercialiser. Il a ancré son site dans le paysage, a publié des articles longs et de qualité.

Puis, après des heures passées sur Google à rechercher un produit et un fournisseur en dropshipping, Neil a finalement trouvé un partenaire prêt à lui vendre un de ses produits en marque blanche, et à les expédier directement au client final. Pour cela, il fait attention à trouver un fournisseur fiable et ne pas tomber dans les pièges lancés par des fournisseurs peu scrupuleux.

Ce produit est une boite de compléments alimentaires à base de graisses de poisson. Neil n’est pas le premier à commercialiser ce produit. Notez donc bien qu’il s’attaque à un marché existant, comportant des concurrents directs.

Les choix logistiques et organisationnels

L’organisation de Neil est très cadrée :

  • Mike, son associé, et lui publient des articles de fond
  • Toutes les tâches de gestion (mailing, comptabilité, design …) sont externalisées
  • La logistique d’envoi des colis, et de réception des rétractations est gérée par le fournisseur en dropshipping
  • Neil suit très précisément un ensemble d’indicateurs (Nombre de visiteurs, taux de rebond, part des différents canaux, CA global, CA Amazon, nombre d’inscrits à la mailing liste, nombre de partages sur les réseaux sociaux). L’évolution de ces indicateurs lui permet d’anticiper l’évolution de son activité

 

La rédaction de contenus

Neil explique passer 3 à 6h par poste car il ne connait pas le précisément les sujets sur lesquels il blogue. Chacun de ses posts font plus de 2 000 mots, ce qui semble être aujourd’hui essentiel pour apporter de la valeur à ses lecteurs.

De plus, les thèmes de ses posts sont très précis, et uniques sur le web. Par exemple : 15 apports du thé vert pour la santé ou bien  8 signes qui montrent que vous êtes en déficit de B12

 

Le nom de domaine

Neil ne démarre jamais un site en achetant un nouveau nom de domaine, il préfère racheter à quelqu’un un vieux nom de domaine déjà exploité mais laissé en décrépitude. Cela lui permet de gagner en historique et en « jus » de trafic.

Pour cela, il envoi des e-mails aux propriétaires de vieux sites qui semblent inactifs ou peu mis à jours, en leur proposant de reprendre le domaine, et de le faire revivre.

Son domaine, NutritionSecrets.com, était à vendre pour $3,788.00. Neil l’a finalement emporté pour $325. Pour cela, il s’est présenté comme un étudiant souhaitant ouvrir un blog sur le sujet, mais ayant peu de moyens :

Of course, I didn’t want to pay that much as I am on a budget. I ended up negotiating them down to $325. For example, when I negotiate domain purchases, I present myself as a college student and throw out random amounts. I then negotiate, and if they keep coming back to me, I always say “let me get back to you; I have to see if I can borrow money from my parents.

 

Le design

Neil utilise tout simplement WordPress pour son blog. S’il ne trouve pas de thème gratuit à son goût, il en achète un, mais dans un budget raisonnable.

Il fait appel à des graphistes (à travers des plateformes comme elance.com ou odesk.com) pour réaliser des infographies ou des dessins.

Le design est une composante essentielle du blog et du marketing de Nutritionsecrets. Il suffit pour s’en convaincre de faire un tour sur le site et d’apprécier la qualité des graphismes.

caputre nutrition secrets

exemple page

 

La relation aux influenceurs

Ouvrir un blog et écrire du contenu est inutile si personne ne vous lit. Pour acquérir de l’audience, Neil utilise à plein les relations des influenceurs sur les réseaux sociaux. Il les contacte directement en leur envoyant le lien d’un article qu’il a publié, leur demandant leur avis ou proposant de retweeté en expliquant que l’article pourrait être utile à leurs fans. Bien sûr, cela ne fonctionne pas à tous les coups, mais il récupère toujours quelques retweets et de précieux liens avec cette méthode.

 

Utiliser les réseaux sociaux

Neil utilise à plein la puissance des réseaux sociaux, en tweetant ses articles, retweetant ceux d’autres, discutant en message privé avec certaines personnes, ou en s’intégrant dans des discussions existantes. Il y trouve deux atouts majeurs :

  • faire connaitre son site, en gagnant des visiteurs et des inscrits, un par un
  • gagner des liens durables, à travers les retweets

 

Les outils et réseaux d’affiliation

Neil s’étend assez peu sur ce sujet, mais il utilise des vendeurs affiliés, qui commercialisent ses produits contre une commission. Extrait du commentaire des ventes de mars par Neil: “It wasn’t hard to hit the revenue goals as we had enough fish oil in stock, plus we started to generate money from affiliate sales.”

 

La maitrise d’Amazon

Neil commercialise directement son produit sur Amazon, ce qui lui permet, en plus de son blog, de s’offrir une audience large et internationale. Mais référencer son produit sur Amazon ne suffit pas à vendre, il faut le mettre en avant, et faire en sorte que la page produit soit convaincante.

  • Les commentaires et notations : L’algorithme d’Amazon est paramétré pour mettre en avant les notations les meilleurs, et les produits ayant le plus de commentaires. De plus, cela rassure évidemment l’acheteur lorsque d’autres clients ont donné leur avis. Pour cela, Neil n’hésite pas à demander à ses premiers acheteurs de rédiger un commentaire et de lui faire un retour sur le produit.
  • Neil apporte beaucoup de soins aux mots clés qu’Amazon permet d’ajouter aux marchands pour caractériser les produits. Il explique que tout le monde aurait écrit « fish oil » soit « complément alimentaire poisson », sous différentes ortographes, mais Neil table sur la puissance de la longue traine, et préfère décliner les mots clés en sous segments intéressant des visiteurs. Par exemple « Complément alimentaire poisson pour maigrir », « complément alimentaire poisson pas cher » …
  • Neil recommande de réaliser des test en achetant des annonces payantes sur amazon (même système que pour google adwords), de manière à acquérir un premier trafic, des commentaires produits et de créer de la traction avec des ventes et des inscrits.
  • Amazon est également un excellent outil pour recevoir des commentaires négatifs et améliorer son produit. Etre à l’écoute de ses clients est une des clés du dispositifs de Neil Patel et une des raisons du succès de nutritionsecrets.com
commentaire négatif sur le challenge dropshipping

Un exemple de commentaire négatif

 

E-commerçant en dropshipping, à vous de jouer !

Forts de ce témoignage et de ces bons conseils, vous n’avez désormais plus d’excuses pour lancer un dropshipping rentable. Le chemin est long et demande beaucoup de travail, mais vous avez ici la preuve concrète et documentée que cela est possible.

Dropshipping-France.fr en profite pour réaliser un appel à projets. Vous avez créé un e-commerce rentable en dropshipping ? Contactez-nous et nous vous proposerons une interview ou un article présentant votre site et votre travail.

Articles recommandés :

14 Responses

  1. Nicolas dit :

    Excellente article, trop cool de voir du nouveau contenu sur ce site !

  2. Gérald dit :

    Bonjour,
    Super article, très intéressant, le mec est prodigieux.
    Le dropshipping n’est pas simple et demande beaucoup de travail et de flair, la preuve.
    Maintenant, j’ai une question : quand intervient la proposition du produit ?
    Bon dimanche

    • Louis-Marie dit :

      Bonjour Gérald,

      Excellente question ; la stratégie de Neil a été dans un premier temps (les 3-4 premiers mois, jusque octobre) uniquement de construire une audience (bien sûr, ça paraît facile en le lisant…) via le blog et la récolte de mails.

      Ensuite il a créé un premier “produit” gratuit, un e-book, pour récolter encore plus de mails, et enfin il a commercialisé via Amazon un produit en marque blanche / dropshipping, le complément alimentaire à base de poisson :

      https://www.quicksprout.com/2015/11/23/the-100000-challenge-october-update/

      Il s’est alors servi de son blog :

      1) comme source de trafic pour la page Amazon, poussant le complément alimentaire sur les articles et dans les mails à la base d’abonnés
      2) comme preuve d’autorité et d’expertise vis-à-vis des potentiels acheteurs sur Amazon, qui peuvent se demander d’où vient ce complément alimentaire et si le vendeur ( et sa marque, puisque le produit est “brandéé au nom du blog) est sérieux

      C’est un cercle vertueux qu’il est difficile de lancer sans une grande quantité de potentiels clients (visiteurs du blog et de la page Amazon) et d’avis clients.

      • Gérald dit :

        Bonjour Louis-Marie,

        Merci pour cet éclaircissement, j’ai enfin mieux compris l’engrenage.

        Apparemment, si l’on suit ses conseils de blogging à la lettre, on peut acquérir un super traffic après quelques mois.

        Ça demande beaucoup de travail mais c’est réalisable…

        Bonne journée !

  3. sami dit :

    J’ai une question par rapport à l’ecommerce en France.
    Si on construit un store avec Shopify et vendre les produits de Aliexpress: quand un client commande un produit de mon stroe, on le commande sur Aliexpress avec ses informations (nom, adresse …)
    Est ce que cette méthode est illégale en France. Faut il être dans un cadre judiciaire ou créer une société pour faire ça ?
    Faut il, en général, déclarer les revenus sur Paypal aux impôts ?

  4. David dit :

    Bonjour Sami.
    Non cette méthode n’est pas illégale, à partir du moment où tu ne t’engages pas sur un délai de livraison rapide.
    Et oui, tu es sensé déclarer l’ensemble de tes revenus aux impôts, même s’ils atterrissent sur ton compte Paypal.
    J’ai rédigé un guide étape par étape pour permettre aux débutants de vendre des produits AliExpress en dropshipping avec un store Shopify, n’hésite pas à aller le consulter : http://mistervendeur.fr/dropshipping-aliexpress

  5. Bonjour,

    Tout est possible quand on mets les moyens pour y arriver. C’est un bel exemple qui a réussit à atteindre ses objectifs. Bravo à lui.

    Merci pour l’article et les explications

  6. Article bien détaillé !
    Le dropshipping peut aussi être utilisé avec des sites internet comme Printful, ce site petmet d’importer son propre design sur des t-shirt, tasses, coussins, toute sorte d’objets. L’idée principale comme tout processus de vente… est de créer une marque qui en plus d’inspirer confiance, partage les mêmes valeur que la niche que l’on souhaite cibler. Concernant la vente avec un site comme printful je vous conseillerais de jeter un oeil à des gars comme “Justin Cener” par exemple,

    Amicalement

  7. Joris dit :

    Bonjour,
    Il y une chose que je ne comprends pas …
    Imaginons un produit vendu sur Aliexpress en Chine. Le prix sur Aliexpress est HT à priori ou je me trompe ?
    Le produit vendu sur le site e-commerce en France est proposé TTC.
    Le client achète donc un produit TTC que le revendeur à acheter HT. Le client recoit directement le produit chez lui; et avec malchance il est passé par les douanes; et se doit donc d’acquiter la TVA et les frais (qu’aurait dû payer le revendeur en toute logique). Le client a donc payer 2 fois la TVA sur ce produit.
    Mon raisonnement est-il bon, et si oui, est-ce légale ce type de pratique ? J’ai des doutes …
    Merci

    • Louis-Marie dit :

      Bonjour,

      Tout d’abord il appartient à tout acheteur de bien sur Aliexpress et autres de régler la TVA, qu’elle soit demandée (colis arrêté aux frontières) ou non (http://www.douane.gouv.fr/articles/a10884-tva-a-l-importation-generalites). Dans votre exemple, le revendeur achète sur Ali express et donc doit déclarer les biens et payer cette TVA.

      Pour les frais de douane par ailleurs ; comme pour un site de e-commerce normal (souvent précisé dans les CGV), la plupart des sites opérants hors UE précisent à leurs clients qu’ils ne sont pas responsables des éventuels frais de douane supplémentaires qui pourraient s’appliquer. Dans un cas de figure de dropshipping, vous devez prévenir votre client que des frais de douane peuvent s’appliquer (et qu’il devra les régler).

      Enfin, seuls des professionnels peuvent normalement acheter sur AliExpress (voir leurs CGV – http://rule.alibaba.com/rule/detail/4671.htm), et il est précisé au même endroit que l’adresse fournie doit être celle de la société (donc du revendeur, pas du client final si vous essayez de faire du dropshipping). Donc AliExpress ne permet PAS le dropshipping.

  8. Mike dit :

    Merci pour cet article fort intéressant sur le dropshipping et les différentes techniques marketing et SEO qui vont de pair. Une petite question, peut-on acheter en bitcoin sur aliexpress ?

  9. Miche dit :

    C’est un excellent article, l’aspect le plus difficile c’est d’être capable d’attirer des visiteurs sur votre site web.

    SEO est un jeu à long terme, au début vous ne pouvez pas appuyer sur SEO pour faire fonctionner votre business.

    A mon avis je pense qu’il est mieux de faire de la publicité sur Facebook.

    Utiliser la stratégie $5 par jour pour tester différentes publicités et lorsque vous trouverez celle qui marche vous pouvez la garder et éliminer les autres.

    Facebook Ad est très efficace pour ce modèle de business.

    J’explique comment faire cela dans une formation que j’ai créée sur le drop shipping, cliquez sur ce lien pour recevoir https://www.sitewebtrafic.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *